Camping : les raisons de poser ses bagages en Ardèche

Alors que la haute saison touristique bat son plein, 2 réservations de vacances sur 5 se font à la dernière minute. Et de plus en plus, alors qu’un peu plus de 12 millions d’enfants pousseront les portes d’une école à la rentrée prochaine aux côtés de leurs parents, beaucoup en profite pour prendre leurs vacances fin août, mais aussi en septembre. Eviter la foule sur les lieux touristiques, profiter d’une baisse de prix, prendre ses vacances parce que le planning de l’entreprise le permet (la période estivale n’est pas propice aux congés dans le domaine de la climatisation par exemple) ou encore pour profiter d’un climat plus agréable, quelle qu’en soit la raison : cette période fait de plus en plus d’émules. Et bien sûr, le camping reste le mode de location le plus prisé. Avec pas moins de 7 900 campings aménagés, la France est le premier parc de campings en Europe et se place à la seconde place à l’échelle mondiale. Entre amis, en famille ou en mode solo, l’Ardèche est une destination idéale. À l’heure de choisir la destination pour les vacances, gros plan sur les raisons pour lesquelles le camping les vans en Ardèche s’impose

L’Ardèche en camping, pour découvrir les Gorges 

Les Gorges de l’Ardèche sont une réserve naturelle. Au cœur de ce site naturel, l’un des plus remarquables d’Europe, le Pont d’arc en est emblème. Site naturel exceptionnel, la grotte ornée du Pont d’Arc est un espace naturel protégé au titre de « berceau de l’humanité » et est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Haut lieu de la préhistoire et du tourisme, il n’en reste pas moins un espace à découvrir à pied, en paddle, en barque, en voiture ou encore en canoë. Les amoureux de nature, mais aussi d’activités sportives de plein air trouveront en ce lieu un petit coin de paradis. Les falaises abruptes, vertigineuses par endroit sur fond de la rivière qui scintille de mille feux sous les rayons du soleil seront alors l’endroit idéal pour convoler et s’improviser un pique-nique en amoureux notamment. À noter cependant que le camping sauvage est interdit dans l’enceinte de la Réserve Naturelle.

L’Ardèche en camping, pour remonter le temps 

L’Ardèche renferme un autre bijou classé au Patrimoine mondial de l’Humanité en 2014 : la grotte Chauvet – Pont d’Arc. Des œuvres uniques figées dans la calcite et l’argile qui restent uniques dans l’art pariétal. En effet, les 3 spéléologues (Jean Marie Chauvet, Éliette Brunel et Christian Hilaire en l’occurrence) qui l’ont découverte en 1994 ont mis le doigt sur un joyau. La grotte ne comporte pas moins de 1 000 dessins, dont 425 représentants des animaux. 14 espèces différentes y sont représentées. Bien entendu pour préserver ces dessins dans leur écrin, seule la réplique authentique se visite, mais elle n’en reste pas moins très fidèle et magique. L’occasion de faire un bond de 36 000 ans dans le passé et de recomposer une partie du puzzle de notre histoire. 

L’Ardèche en camping, pour se baigner en rivière

Plonger, nager, se rafraîchir, barboter, patauger … tout est possible au cœur de ce site naturel paradisiaque. Et pour cause, inutile de parcourir des milliers de kilomètres pour profiter d’une eau claire et limpide. À proximité du Pont d’Arc, au cœur des Plus Beaux villages de France que sont Vogüe, Balazuc, en contrebas de falaises grandioses à Chauzon notamment, les sites d’exceptions, les jolis coins de baignades ne manquent. L’occasion de profiter également d’une vue superbe, de regarder les canoës passer dans un écrin de verdure préservé loin de l’agitation citadine. Et, pour les amateurs de vieilles pierres, ne seront pas en reste. À quelques pas de la rivière Ardèche, après avoir profité de belles plages, les vieilles villes de Ruoms et de Labeaume entre autres accueillent les badauds. Attention aux yeux donc : c’est vraiment une splendeur loin des côtes bétonnées de France !

L’Ardèche en camping, pour émoustiller les papilles

Les épicuriens en herbe ne seront pas en reste pour émoustiller leurs papilles lors d’un séjour au camping des Vans notamment. Empreinte de ruralité, la cuisine ardéchoise sait faire honneur à son terroir. Et, le moins que l’on puisse dire c’est que la cuisine ardéchoise est riche et, aujourd’hui encore, il est possible de savourer de nombreux plats issus de recettes anciennes. Crème de marrons ou châtaignes en mode « cousina » (en soupe), « crique » (galette de pommes de terre râpées, salées et poivrées cuite à la poêle avec du beurre), cèpes, saucisson, « maoche », « pouytrolle », « caillette », nougat, fromage de chèvre … le mot d’ordre en Ardèche semble être la gourmandise. En pique-nique, en soirée barbecue, à la table d’un resto typique, rien de tel que d’accompagner ces mets d’un bon vin d’Ardèche comme le Merlot, le Viognier par exemple (en buvant avec modération bien entendu). Région riche de productions artisanales, on s’y régale tout simplement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *