Partez à la découverte du surf en méditerranée

La méditerranée, si elle n’est pas le berceau du surf, compte pourtant bon nombre de spots qui n’ont pas grand-chose à envier à ceux des landes ou de la côte basque.

Une autre vision du surf

Il est certain que la taille et la fréquence des vagues ne sont pas toujours comparables à celles que l’on rencontre côté atlantique, cependant le surf en méditerranée à quelques avantages. Le principal est la quasi-inexistence des marées. Du moins, seul un marnage d’une dizaine de centimètres peut être observé. Ce qui veut dire que les conditions sur un spot vont très peu évoluer tout au long de la journée. Autre avantage, la côte est très découpée et vous pourrez toujours trouver le spot parfait en fonction de l’orientation de la houle, et abrité. Oui, car c’est un des inconvénients du surf du sud : il faut souvent composer avec le vent qui génère la houle. Dernier point négatif, les vagues se font vraiment rares en été, mais vous pouvez tenter votre chance entre les équinoxes. D’ailleurs c’est seulement entre ces dates que vous pourrez prendre des cours de surf.

Quels sont les spots à découvrir ?

Le choix est vaste, mais c’est probablement autour de Marseille qu’il sera le plus pratique de trouver des vagues que ce soit par vent d’est ou par Mistral / Tramontane. La zone de La Ciotat à Saint-Cyr-sur-mer est plus particulièrement intéressante car vous pourrez y trouver 7 spots qui couvrent toutes les orientations possibles de houle avec un mix de places de sables et de rochers, dont le fameux Cap Saint-Louis et sa droite de plus de 100 mètres. Un autre très bon choix est la Corse qui est à même de récupérer des trains de houle avec des conditions plus agréables niveau température sur toute la façade ouest de l’île. De l’autre côté de la grande bleue, l’Espagne et Barcelone offrent souvent de très belles conditions par vent d’est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *